La légende du Pieter Both

Vu du Pieter Both - Ile Maurice

 

Certains d'entre vous le savent déjà, je suis française par mon père et indo-mauricienne par ma mère.

Eh bien aujourd’hui, en amoureuse des légendes que je suis, j'ai décidé d'écrire une série d'articles pour partager avec vous ces légendes qui peuplent ce petit coin de paradis qu’est l’île Maurice.

 

Courte introduction

J'espère que l'idée vous plait et pour débuter cette série, j'ai décidé de vous conter la légende du Pieter Both. Je tiens cette histoire de ma mère, qui elle-même la tenait de sa grand-tante.

Ma mère m’a raconté que lorsque ses sœurs et elle étaient petites, leur grand-tante les visitaient souvent. Après le diner, les femmes de la maison s’asseyaient dans le salon autour d’un thé fumant et de petits gâteaux ressemblant à des petits pains tendres fourrés à la noix de coco et aux raisins secs nommés Makatia.

C’est ce moment que choisissait grand-tante Émelyne pour conter aux enfants attentives sagement assises devant elle les innombrables légendes de l’ile. Vous vous en doutez sûrement à présent, mais oui, celle que je partage avec vous aujourd’hui en fait partie. 

Pour ceux qui ne connaissent pas Maurice, il vous faut savoir qu'il y a une montagne, au centre de l’île, dans la région de Moka, qui se nomme le Pieter Both. Au sommet de celle-ci se dresse un énorme rocher, maintenu en équilibre on ne sait comment, qui alimente plusieurs histoires. Celle qui nous intéresse, elle, raconte les mésaventures d’un laitier qui allait vendre son lait en ville.

 

La légende du Pieter Both

Notre ami laitier décida donc un beau jour de prendre un raccourci pour rentrer chez lui car il se faisait tard et pour ce faire, il emprunta le chemin du Pieter Both.

Il n'avait pas fait un bien long parcours lorsqu'il se retrouva bientôt nez-à-nez avec un groupe de fées qui dansaient au clair de lune. En créatures aimables qu’elles étaient, elles ne tinrent pas rigueur au laitier de son intrusion et l’invitèrent même à venir les voir tous les jours s’il le souhaitait à la condition expresse cependant qu’il ne dise mot à quiconque de ce qu’il avait vu. Le laitier, tout heureux de pouvoir ainsi s'amuser et se détendre en si bonne compagnie s’empressa d’accepter.

A compter de ce jour, il se rendit au Pieter Both tous les soirs afin de se divertir en la compagnie des fées. Ce bonheur dura un temps, le temps qu'il y mit à tenir sa promesse, car malheureusement pour lui, c'était un incorrigible bavard et ce qui devait arriver arriva. Il parla à quelques-uns de ses amis de sa bonne fortune, tout cela sous le couvert du secret bien entendu, mais vous pensez bien qu'il ne fallut pas longtemps avant que les fées ne découvrirent la vérité. Les petites créatures ne dirent rien pourtant et le laitier continua à leur rendre visite pendant encore trois soirs.

A la fin du troisième soir, les fées demandèrent au laitier s’il avait bien tenu sa promesse et gardé leur secret. Le laitier répondit avec aplomb qu’il avait tenu parole. Il n’avait pas sitôt proféré son mensonge que le ciel gronda. Alors les fées, solennelles, s’adressèrent en ces termes au malheureux laitier. « Laitier, tu es non seulement bavard mais tu es également menteur. Tu as trahi notre confiance et tu paieras ton parjure de ta vie. Nous avons décidé de te punir de telle façon afin que tu serves d'exemple aux futures sur l'importance de tenir ses promesses. »

Aussitôt leur sentence tombée, les fées transformèrent le laitier en un énorme rocher qu'elles placèrent en équilibre au sommet du Pieter Both.

 

Conclusion

Le rocher tombera peut-être un jour. Une autre légende qui avait cours du temps où les esclaves peuplaient l’île, prédisait que le rocher tomberait peut-être le jour où les Anglais quitteraient définitivement l’ile.

Les anglais ne viennent plus maintenant qu’en touriste pour la plupart mais le rocher, lui, est toujours là. 

Alors… tombera, tombera pas ? 

 

Petit mot de la fin :

si la recette des makatias vous intéresse, écrivez moi. Lorsque j'aurai suffisamment de demandes j'ajouterai une section recettes sur ce blog :-)