Ce pouvoir en nous que nous n'exploitons pas...

suivre le blog

 
 

Avez-vous déjà entendu cette phrase : “Derrière chaque grand homme, se trouve une femme pour l’épauler” ? 

L’histoire est là pour nous prouver que nous avons aussi de grandes femmes même si elles sont moins célébrées. 

 

De Déesses à Esclaves, il n’y avait qu’un pas…

Ces mots paraîtront peut-être prétentieux aux yeux de certains et je m’en voudrais qu’ils soient mal compris, mais cela ne change rien au fait que, dans la nuit des temps, les femmes étaient considérées comme les garantes de l’humanité.

Pourquoi ? Parce que nous portons en nous le monde futur, que nous avons porté ceux qui précèdent, et que c’est là que réside l’une de nos plus grande force. Rien n’est à la fois plus subtil et plus puissant que cette force qui nous habite.

Cependant, toute médaille à son revers, et avec cette force immense est venue la peur, entrainant dans son sillage la tyrannie, l’oppression et les plus grands abus ce peu importe les pays ou les époques.

En nous mettant face à l’Histoire que constatons-nous ? Nous avons été adulées par la foule, adorées comme des idoles, élevées au rang de déesses même parfois.

Puis nous avons été traînées dans la boue, humiliées, asservies et décimées par cette même foule qui réalisait soudain que notre force intérieure et notre habileté à nous adapter à toutes les situations mettaient en pleine lumière leurs propres difficultés ou incapacités à se remettre en question.

De ce jour-là, le destin des femmes fut scellé pour plusieurs siècles, il l’est toujours. De grands pontes ayant décidé qu’il était beaucoup trop dangereux que les femmes reprennent un jour conscience de ce qu’elles sont et reprennent la main sur leur infini potentiel, elles ont été dépossédées de leurs pensées propres et de leurs plus intimes convictions. Forcées à reconnaître comme leurs des avis qui ne leur appartenaient pas.

Comment ne pas ressentir et vivre ce mal être lorsque naître femme signifie aujourd’hui que nous devons faire face aux inepties et autres injustices tous les jours de notre vie ?

La force intérieure se cache mais ne disparait pas…

Toutefois, l’ère du Verseau étant ce qu’elle est, les consciences s’éveillent à nouveau et de plus en plus de femmes commencent à refuser ce joug qui pèse sur elles. 

À force de travail sur elles-mêmes, à force de volonté pour se reconnecter avec leur Être supérieur, elles surmontent ces déchirements et traumatismes extérieurs. 

Image I. une femme forte n'est pas celle qui ne pleure jamais....-2.jpg

Avez-vous remarqué l’aura particulière de ces femmes qui, ayant retrouvé leur puissance intérieure, rayonnent sans le faire exprès et auprès desquelles nous nous sentons soudain envahis par un bien-être inexplicable ?

Il émane de ces personnes quelque chose de subtil et puissant à la fois. Une force qui même si nous ne la percevons pas comme telle, pénètre chaque fibre de notre corps et jusqu’à notre âme pour l’envelopper de douceur et de sérénité. 

Dans notre société actuelle, à travers les médias, les clips vidéo et la publicité notamment, les femmes sont poussées, voire fortement encouragées, à s’exhiber (quitte à se faire ridiculiser ensuite, ce qui arrive dans la plupart des cas malheureusement). Tout cela pour satisfaire au besoin de domination que la société veut exercer sur elles. 

Leur vie sociale, professionnelle et personnelle doit obéir aux règles dictées il y a plusieurs siècles et qui définissent la femme en tant qu’Être inférieur sur tous les plans… Et malheur à celles qui oseront défier cet ordre-là.

Il va sans dire que de telles règles déclenchent souvent une compétition nocive et malsaine entre les principales concernées. Après tout, l’unité a toujours fait beaucoup plus avancer les choses que la discorde. Il est donc logique de vouloir maintenir ces rivalités qui n’ont peut-être pas tant que ça leur raison d’être au final, non ? 

Subissez de longs siècles de ce régime et n’importe qui finit par perdre son identité et l’estime d’elle-même. 

Il est évident qu’un être occupé à se débattre dans une société qui lui fait défaut, mais qui lui donne juste ce qu’il faut pour survivre et ne pas se poser trop de questions, ne se préoccupe pas de chercher et de trouver en lui la puissance qui s’y trouve et de prendre son destin en main.

Garantes de l’Humanité

Tant que la femme se laissera influencer par la culture de son pays, son mari ou par ce que la société exigera d’elle, elle continuera à souffrir et restera une éternelle victime. Une femme ne se résume pas à des critères extérieurs, pas plus que sur des indices de société ou encore sur ce que l’on peut attendre d’elle.

La vérité, c’est que la femme est la créature terrestre la plus apte à réveiller, et ce, avec une facilité pouvant se révéler parfois déconcertante, son « Moi » supérieur qui lui permettrait d’envisager la vie sous un angle différent.

Il est de notre devoir de femme de refuser de se calquer sur les schémas que d’autres veulent tracer pour nous et qui ont un tel potentiel destructeur. Chaque femme a son rôle à jouer si nous voulons que ce monde, dans lequel nous vivons, évolue.  

Celle qui a compris et accepté ce qu’elle est au plus profond d’elle-même a compris d’où lui vient sa force intérieure et comment l’exploiter. Elle a compris que ce qu’elle est n’est pas l’image que l’on attend d’elle, mais ce qu’elle a décidé d’être, ce qu’elle a choisi d’émaner.

La femme qui commence à émaner ces subtils effluves de puissante sérénité, car elle a enfin accepté sa nature mystérieuse et sacrée à la fois, est capable d’influencer les autres pour les encourager à prendre les bonnes décisions. 

Nous sommes les garantes de l’humanité, ceci est notre force, notre pouvoir.

Nous entendons enfin s’élever des quatre coins du monde des voix qui viennent murmurer à notre oreille que le retour de la femme sacrée, empreinte de force tranquille et de sagesse, commence à réapprendre et à se réapproprier la mission qui lui avait glissé des mains ces derniers siècles, celle d’être la mère protectrice de l’Humanité.

Sa Source d’inspiration, sa Force et sa Sagesse.

 
 
 
Cheap Textbooks at AbeBooks