J’ai reçu ce récit grâce à la plate forme “Simplement.pro” qui permet de mettre les auteurs et les blogueurs en relation. Au vue de ce résumé, on peut se dire que c’est un énième récit fantastique, étrange, mystérieux, en apparence oui, mais le vieil adage dit : “il faut se méfier des apparences”. Nous allons donc suivre Lazare Donatien ce fameux Drockhead, qui va faire la rencontre d’un homme qui va lui ramener un étrange écritoire et pour la suite ? je ne vous en dis pas plus vous irez la lire si l’envie vous en dit ! Ce livre est, à l’accoutumée comme le précédent “le pays de l’envie” dont vous pourrez retrouver la chronique sur la page, un format court (une quarantaine de pages). Mais comment vous dire ? avez-vous déjà ressenti lors de vos lectures et notamment les formats courts, comme si vous étiez plongés dans une sorte de série tv ? Car c’est clairement l’effet que ce livre m’a fait, j’étais plongé en plein milieu d’un pilote de série tv américaine avec du fantastique. L’auteure sait vraiment bien nous plonger dans son histoire, Lazare Donatien est un personnage vraiment mystérieux, intriguant que l’on a envie d’en savoir plus. L’ambiance du livre est aussi très légère, avec une touche d’humour tout de même qui amène de la fraicheur à la lecture, ce n’est pas quelque chose de pesant. L’auteure a indiqué également que ses épisodes, d’où sûrement le fait que j’ai ressenti cela comme une série tv, ne sortiront que tous les 13 de chaque mois autant dire que l’attente est beaucoup plus longue que pour une série tv lol. En tout cas, je ne peux que vous conseiller de suivre cette série. Elle est normalement constituée de 13 épisodes. (non, non n’y voyez aucune spéculation sur le chiffre 13).