Un grand merci à l’autrice de m’avoir permis de lire ce premier tome. Ce fut une très bonne lecture.
Ce premier épisode met un scène un homme nommé Lazare Donatien, qui est vraiment particulier, atypique car c’est un Drockhead. Cependant, pour savoir ce que cela signifie, il faut attendre la suite. Donc Lazare, va un jour rencontrer un homme qui lui amène un vieil écritoire. Pourquoi ? Car pour cet homme c’est un écritoire hanté. Eh oui, Lazare Donatien est un personnage un peu particulier car il peut rencontrer les entités. Par rapport à l’écritoire, une enquête va être menée afin de connaitre la vérité.

Bien que l’on ne sait pas forcément vers où le récit va aller notamment par rapport au peu de pages. Or et malgré cela on est surpris par la tournure des événements. En effet, on a un « débat » entre les croyants au spiritisme et les sceptiques dont Lazare fait le pont. La confrontation est plus ou moins drôle mais ce que l’on retient c’est que le roman nous mène à la lisière du surnaturel, cette lisière est loin de ce que l’on connait. Les idées sont inédites.

J’ai découvert un univers fort et attachant dans lequel il n’y a pas de longueurs malgré les descriptions un poil longues pour moi. Le style d’écriture est particulier mais reste agréable et a permis de créer un certain cliffhanger à la fin qui nous donne envie de lire la suite.