Lazare Donatien décide d'emmener Moira passer quelques jours à bord de l'Orient Express. Ce qui ne devait être qu'un simple voyage d'agrément bascule dans l'étrange dès le départ.
Pendant ce temps là , Dimitri qui est resté à La Rochelle retrouve Alice qui semble se souvenir de ce qu'elle ne devrait pas.
La première chose qu'il me vient à l'esprit pour parler de cet épisode est qu'il est très frustrant.
Cet épisode est très passionnant et le mot est faible.
Tout d'abord , l'action est séparé en deux avec d'un côté Lazare et Moira et de l'autre Dimitri, Zeph et Alice.
Cette double narration augmente la tension de l'histoire car chacun de leur côté ils vont devoir faire face à l'inattendu.
Lazare va se retrouver face à un étrange cas de possession et va prendre conscience que son voyage ne passe pas inaperçu. Il est surveillé et quelqu'un agit en coulisses pour le déstabiliser.
Cette partie de l'histoire est captivante . On tourne les pages avidement, espérant dégotter quelques indices supplémentaires sur cet ennemi invisible et l'on se fait surprendre par la fin qui arrive bien trop vite à notre goût.
En terminant cet épisode on est extrêmement frustrés .
Lazare a toujours une menace qui plane au-dessus de sa tête et elle se fait d'ailleurs de plus en plus présente.
Et Dimitri doit faire face à son manque de discrétion envers Alice qui désormais en sait trop pour son propre bien.
Cet épisode est très certainement le plus passionnant de tous.
Il pousse les personnages dans leurs retranchements et on n'a plus qu'une hâte découvrir jusqu'où tout cela va les emmener.
Sauront-ils faire les bons choix ?
Où s'arrêtera l'imagination fertile de Virginia Besson Robilliard ?
La suite au prochain épisode ;)